Goéland de Sibérie ?
(Larus heuglini, Heuglin's Gull)

syn. = Goéland de Heuglin, Goéland d'Heuglin, Larus fuscus heuglini, Larus argentatus heuglini, Siberian Gull

grec Laros= un oiseau de mer (latin larus, un oiseau de mer rapace, probablement un Laridé),
heuglini = nom donné par Bree, en 1876, en l'honneur de Theodor von Heuglin (1824-1876), ingénieur, explorateur et ornithologue allemand.

© Alain Fossé

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Click on picture to enlarge it, videos read by
QuickTimeDownload QuickTime 

 2e ou 3e année civile ?, 22 mars 2001, Israël

à l'arrière-plan d'un Goéland d’Arménie Larus armenicus :

Commentaires/comments from de Laurent Raty (aidé de Peter Adriaens, commentaires complétés par Visa Rauste), 8·6·01 :

« En parcourant la digiscopie de ton voyage en Israël (superbes images!), je suis tombé sur tes photos de Goéland pontique à Bet Shean, le 22 mars 2001.

Les photos de cet oiseau sont accessibles, entre autres, via :
http://www.digimages.info/goepon/goepon.htm (4 gros plans),
http://www.digimages.info/goearm/goearm.htm (2 images, derrière un armenicus de 1er été [NDLA : images rajoutées ci-dessus]).

Plutôt étonné par l'apparence de l'oiseau, qui ne correspond pas réellement aux cachinnans que j'ai l'habitude de voir à cette époque de l'année (dans l'est de la Belgique, ce taxon est relativement fréquent - il compose jusqu'à 20-30 % des grands goélands hivernant en Basse-Meuse), j'en ai d'abord discuté avec un ami (Peter Adriaens). Nous avons ensuite profité d'une correspondance avec Visa Rauste pour lui demander son avis. Visa est l'auteur des articles récemment publiés dans Limicola concernant l'identification du G. de Sibérie L. heuglini. En tant que membre du RC de Finlande, il est aussi familier des problèmes que peuvent poser l'identification de cachinnans - accidentel en Finlande - par rapport à heuglini.

Notre point de vue (à moi et à Peter) était le suivant :

a. Sur base de la structure de l'oiseau, il est sans doute impossible d'exclure un cachinnans mais, à notre avis, il est tout aussi impossible d'exclure heuglini. Les pattes sont peut-être un peu plus épaisses que ce que nous attendrions chez un cach classique, le bec un peu court et plutôt lourd, la tête un peu grosse et sa forme, 'en poire' avec l'oeil bien proche du front, correspond peut-être un peu mieux à heuglini (sans être parfaitement typique non plus pour ce taxon et, de nouveau, sans exclure cachinnans).

b. Le plumage en lui-même n'est pas très utile parce que certains jeunes heuglini peuvent être extrêmement proches de cachinnans tant qu'ils n'ont pas de plumes de troisième génération (gris sombre comme celles des adultes).

c. L'avancement de la mue, surtout, est très étrange pour un cachinnans, et pose en fait des problèmes pour âger l'oiseau : le plumage est frais et composé presque exclusivement de plumes de seconde génération (y compris les primaires, apparemment).

a. En mars, les E1 de cach auxquels je suis habitué ont invariablement les primaires, la majorité des couvertures et les tertiaires (inférieures au moins) de 1e génération, généralement très usées. Les primaires juvéniles sont le plus souvent pâlies, brunâtres, et ont des extrémités clairement pointues. Sur le plan de la mue, ces oiseaux ressemblent donc bien plus au jeune armenicus qu'on voit sur les deux dernières images. J'ai peu d'expérience de cach en été mais je ne pense pas que ce soit normal pour un oiseau de premier été d'être aussi avancé dans la mue des couvertures avant le début du mois d'août (au mieux). D'autre part, les primaires de l'oiseau semblent fraîches, encore très sombres et ont les extrémités arrondies, ce qui indique normalement qu'elles ont été muées - si c'est bien le cas, ce fait à lui seul excluerait certainement un E1 de cachinnans. Enfin, le bec fortement bicolore est assez atypique chez cach à cet âge (mais pas impossible).

b. Un E2 de cachinnans serait sans doute déjà une meilleure option et expliquerait l'apparence des primaires et du bec. Mais ça impliquerait alors que l'oiseau soit, à la fois, très attardé dans l'avancement de son plumage (à cet âge, cach a normalement déjà un bon nombre de plume de troisième génération, gris pur : dos, scapulaires, moyennes couvertures, tertiaires supérieures, etc... - cet oiseau n'en a pas une seule) et inhabituellement frais (la majorité des plumes de seconde génération sont acquises lors de la mue vers le plumage de 2e hiver, soit plusieurs mois avant la prise des photos). En outre, l'arrangement des grandes couvertures, dont les pointes ne forment pas un alignement net, pourrait laisser penser que ces plumes sont en fait en train d'achever leur croissance, ce qui serait à mon avis tout à fait anormal en mars chez un cachinnans, quel que soit son âge. Enfin, l'oiseau a des fines stries brunes assez nettes sur la face, qui sont habituellement complétement absentes chez cachinnans en troisième année civile.

c. Par contre, heuglini est un "winter-moulter" (comme fuscus): les jeunes heuglini peuvent muer les couvertures alaires, les tertiaires, les secondaires et parfois une partie des primaires (en commençant le plus souvent par les primaires centrales et en allant vers l'extérieur) sur les lieux d'hivernage. Donc, l'avancement de la mue serait, à notre avis, plus compatible avec un E1 d'heuglini avancé. Le bec bicolore est aussi normal dès cet âge chez heuglini. »

Visa nous a donné les commentaires suivants (sans suggestion d'identification de notre part) :

> http://www.digimages.info/goepon/goepon.htm
> It is advertised as a Caspian Gull, but what do you think it is ?

« Very confusing... what is the age of the bird? The whole plumage is very fresh and the primaries look like 2nd generation feathers, i.e. the bird should be 2nd winter (3cy), right? But could any 2w cach in March show no pure grey tones on upperparts?

On the other hand, what else could it be? I think ALL gull taxa occuring in Israel should have at least some grey on upper parts in March of 2w, right? Could it possibly be a 1w bird anyhow? Could such fresh-looking, black and rounded primaries be juvenile? Hardly, or possibly in heuglini, but somehow the structure does not look like a heuglini.

I have to take some time to study this very interesting bird, and now I have to leave. At the moment I think the best solution would be a 1w heuglini... or perhaps a 2w cachinnanns. Embarrassing...

I will continue later. »

Puis :

« This is an exceptionally puzzling gull indeed. I would like to see a flight shot, both from above and below...

I think there are 3 "main" alternatives

- 1w heuglini with extremely good-quality (black, rounded) juv primaries
- 2w cachinnans with exceptionally "un-advanced" colouration (i.e. no grey)
- 1w heuglini which has moulted all primaries

I think the last alternative is perhaps the right one... »

Commentaires/comments from de Philippe J. Dubois, 9·6·01 :

Laurent Raty et Visa Rauste ont pratiquement tout dit... Je penche moi aussi pour un 1er été peu avancé d'Heuglini.

- les primaires de l'oiseau sont en effet neuves et certaines sont encore en pousse (p 9 et p10 ?), ce qui est curieux à cette époque. Il semble que LR et VR n'aient pas vu que des RP étaient encore en pousse. On le voit très bien sur tes photos. Il n'a donc même pas fini sa mue des primaires 2e génération). Est-ce que cela peut aider ? Il faudrait l'avis de VR sur ce point.

- un 2e été de cachinnans aurait le dos nettement plus gris que cet oiseau.

Evidemment des photos ailes ouvertes nous aideraient...

Reste aussi l'hypothèse d'un taimyrensis, en général plus gros et plus pâle qu'heuglini...

Commentaires/comments from de Jan Mars Muusse, 25·6·01 :

Maybe a little late, I would like to respond to your photographs of the mystery gull from Israel. Early March, I spent some days in Bahrain, to take photographs of all kind of birds, gulls as well. Actually, some of the gulls photographed there, were in exactly the same moult phase as this bird. I missed the discussion in French, so what I add might well be said already. IMO it‚s probably heuglini in 2cy:

- The high based, rather blunt bill, clearly two-toned and powerful impression it gives would probably fit heuglini better than (at least female) cachinnans, which has rather straight parallel mandibles.

- Typically in heuglini, streaking remains around the eye and is concentrated in the lower neck, sometimes as a collar (as has cachinnans) but in many heuglini the markings run down along the sides of the breast on the flanks and heuglini sometimes has markings between the legs and on the vent and under tail coverts. Cachinnans would probably be on average paler, neater white on the under parts. - Strongest clues give the inner primaries of course, and I presume these to be pretty dark, favouring heuglini over cachinnans.

- In Bahrain, most cachinnans did not show such an advanced moult strategy in the upper parts: cachinnans normally leaves the coverts unmoulted, juvenile into May (except some in the median covert row, some inner greater coverts and often a few random lesser coverts. But these are worn by March). This is the general picture we get from the wintering cachinnans in Western Europe as well. Heuglini seems to start its moult relatively late, but seems to increase moult pace compared to average West-European white-headed gulls. Since all the fresh scapulars and coverts are still not grey, it must be in it‚s 2cy in March. Whatever it to be, heuglini and cachinnans show grey feathers when they are fresh in March. Here, they still show a faint anchor pattern, with the sub-terminal band only thin. Normally the grey-based feathers are the feathers moulted most recently. This applies to the coverts of this bird as well: e.g. in the lesser coverts. Note that the one innermost lesser covert is still juvenile and abraded, warm brown with white fringe, which shows much wear in the notches. The grey patches you see in the wing, are in fact the grey bases of fresh feathers, becoming browner towards the tip and show a thin though clear anchor. So no plain grey adult-like feathers yet, what would be the case in 3cy birds, I think. Note the tertials as well: though they are very fresh (no wear in the fringes) they still are not adult-like.

- Regarding the primaries. It seems the longest tertials (#4 and #5) are full-grown, so the first fully exposed tip must be p6. Up to p9 seems to be full-grown, but it seems p10 still has to grow a little, thus moulting primaries. This would correspond with the round tops on the rather jet-black primaries, which look very fresh. Unless most of the winter has been spent on more northern latitudes, where weather conditions are less severe, one would expect juvenile primaries to be more bleached by the sun and with worn tips. I think this individual actually almost completed the primary moult to 2nd generation. This would strongly favour heuglini over cachinnans.

Unfortunately, there is no flight shot and no shot where the tail is visible. Nevertheless, the features visible at these excellent pictures favour heuglini, I think.

To see some sub-adults and adults from Bahrain: www.geocities.com/birdsnaps

Commentaires (traduits)/comments (translated)from de Pierre Yésou, avec réponses de/with answers from Jan Mars Muusse, 25·6·01 :

Mon identification se fonde sur une approche identique à celle de PJD et JMM : l'espacement entre les R1 de l'aile gauche est tel qu'il implique l'absence d'une ou deux plumes, en croissance. De plus, les 3 R1 visibles les plus internes (qui semblent d'un beau noir, couleur de plume fraiche) ont un liseré terminal clair très bien dessiné, pas usé : ce sont des plumes fraiches. A l'inverses, les 2 R1 externes ont une pointe plus usée : plumes non muées.

[same ID process as Philippe DUBOIS and Jan MARSMUUSSE: gap between the first primaries means growing feathers. 3 inner primaries are new (black with light fringe, no wear). 2 worn outer primaries = old, not moulted ones.]

Seules les formes nordiques muent si tardivement. On est donc en présence d'heuglini plutôt que de cachinnans. La robustesse du bec colle également avec cette forme. De même, la taille semble forte comparée à l'armenicus voisin : cela aussi plaiderait pour heuglini (attention toutefois aux biais dans la comparaison de taille sur des photos prises au téléobjectif).

[Only northern birds moult so lately, hence heuglini rather cachinnans. Sturdy bill fits the former, so the size (compared with armenicus).]

[à noter que je ne peux pas éliminer l'hypothèse d'un 'taymirensis', ne connaissant pas assez bien les plumages immatures de cette forme. A priori, ils devraient beaucoup ressembler à heuglini. Mais Israël est quand même bien à l'ouest pour 'taymirensis', alors que c'est la bonne route pour heuglin]

[I can't dismiss "taymirensis" because of the lack of knowledge of its immature plumages, but Israel seems to be too western a route for "taymirensis" but the right one for "heuglini".]

Reste la question de l'âge. Les R1 externes, non muées, sont ambigues : leur pointe parait bien arrondie (indice de 2e génération) sur l'aile gauche ; mais sur l'aile droite elle semble pointue (question d'angle de prise de vue ?) donc synonyme de première génération !

[Age? left unmoulted R1 seem round-tipped (2nd generation) but right ones seem pointed (1rst generation) ?!]

JMM dit voir une petite couverture de type 1re génération (= juvénile).

[I can't see the first generation (ie juvenile) lesser covert described by JMM.]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

In image #4: the inner lesser coverts, at the level where the tip of the 1st median coverts is visible beneath the lowest row of the lower scapulars. Immediately left of median covert #1, there seems to be a lesser covert which is pale brown centred with a very abraded fringe. In my opinion this might well be a juvenile feather.

En revanche, je vois des scapulaires type 2e génération (base pâle, dessin "en ancre" à la pointe) qui sont déjà bien usées (pointe "dentelée" et teinte brune très délavée) : l'oiseau ne vient donc pas de les acquérir, il n'est donc pas en 1er été (2e année-calendrier). De même, sur les petites et moyennes couvertures alaires on voit deux générations de plumes ; la plus ancienne (très usée et brun tournant au beige) a un dessin qui là encore fait plutôt seconde génération que juv. Tout ceci indique à mes yeux un oiseau en 2e été (3e année-calendrier).

[I note 2nd generation (pale base, anchor on the tip) worn ("dented" tip, brown washed-out colour) scapulars: so the bird is not in its 2nd-cy. Moreover there are 2 generations on the lesser and median coverts. All that leading to a 3rd-cy bird.]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

I do not agree with Pierre Yesou on this point. I do believe it's a 2cy bird, which moulted quite some feathers to 2nd generation, both in the scapulars and in the covert before it migrated south. In general, i believe the moult strategy has been as follows: Born last year, it moulted most of the mantle, upper rows of scapulars, a couple of central lesser coverts, median covert #1 and 2 to 2nd generation. Then moult was arrested for migration south (to Israel?). After arriving, moult continued in the lower scapulars, replacing the juvenile feathers for 2nd generation feathers, which are now visible as new scapulars with obvious neat fringes. These new feathers contrast with the 2nd generation scapulars moulted before migration, and which are about half a year of age now. But at least, all the scapulars are of the same generation now. In the wing, covert moult continued as well after arriving. Probably starting with the central median coverts (#7 seems to show a little bit more wear in the top fringe and may be oldest renew feather at the wintering ground). All the coverts and tertials have been replaced now, active moult in the primaries is going on but wil not take very long anymore, so a few weeks later, probably all the visible feathers are 2nd generation. Unfortunately, the feathers of the side of the breast fall over the lesser coverts of the carpal edge (the outer lesser coverts) which often may be juvenile. In the greater coverts, it's also the outermost feathers that are moulted last in most cases, but these are not visible. Combination of fresh and old 2nd generation coverts and scapulars is a common feature in the LBBG complex as well (see: http://www.geocities.com/birdsnaps).

De plus, le bec très bicolore est bon pour 2e été (serait normalement beaucoup plus foncé en 1er été), de même que les R3 (qui sont beaucoup plus brunes en 2e été : soit que ce sont alors encore des plumes juv non muées, soit que les R3 de 2e génération ressemblent beaucoup aux juvs).

[Bicoloured bill and R3 fit a 3rd-cy (bill would be more dark in 2nd-cy).]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

In February, many 2cy heuglini, fuscus, intermedius, graellsii and michahellis may have a two-coloured bill. In 3cy, the bill will probably show a yellowish base, bill band and pale tip, a red gonydeal spot obscured by the bill band and the even the iris may turn pale with a yellow hue.

Il y a donc de nombreux éléments pour en faire un 2e été (ou plutôt, puisque mars n'est pas l'été, un oiseau dans la fin de son 2e hiver, donc en 3e année-calendrier, 3cy, 3.KJ).

[So, many items point towards a 3rd-cy bird.]

Si cette identification est correcte, alors elle contredit les dires de Rauste (Limicola 1999), qui dans son résumé écrivait "après la mue vers le plumage de 2e hiver, durant l'automne de la seconde année-calendrier, la plupart des oiseaux montrent déjà des parties supérieures grisâtres uniformes, de type adulte, mais gardent des marques brunes en densité variable sur les couvertures alaires" (ma traduction). En effet, en contradiction totale avec cette description, ton oiseau ne montre aucune plume de type adulte sur le dos.

[If the ID is correct, it is in contradiction with Rauste paper (Limicola 1999) who states that most of the birds acquire adult-like greyish upperparts as soon as the autumn of the 2nd-cy (but with remaining brown marks on the coverts). The bird doesn't show any adult feather on its back.]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

I feel much for what Visa Rauste found out about heuglini in Finland and Russia in spring. I believe 3cy has grey upper parts, a fact he mentioned in his text.I feel this heuglini in the pictures to be 2cy.

Mais doit-on prendre les descriptions de Rauste à la lettre ? Je ne crois pas, pour diverses raisons :

[I don't think we have to follow Rauste litterally for many reasons:]

- on sait maintenant assez bien que de très fortes variations individuelles existent dans le déroulement de la mue de ces grands goélands, au point que certains observateurs en viennent à rejeter les classifications simplificatrices de type "juv / 1er hiver / 1er été / 2e hiver / etc..." classiquement admises depuis les articles de Peter Grant dans British Birds à la fin des années 1970.

[We now know there are many variations in the sequence of the moult of the greater gulls and that the Peter Grant classification was oversimplistic.]

- on sait aussi que chez les formes "sibériennes" proportionnellement peu d'oiseaux immatures remontent en été jusqu'aux sites de reproduction (ainsi, Rauste elle-même estime que seulement 5-10 % des oiseaux de premier été remontent jusqu'aux latitudes de reproduction ; j'atteste que la proportion est encore plus faible à des latitudes plus élevées, comme au Taymir). On peut supposer que les oiseaux qui remontent sont ceux dont le développement hormonal (qui pousse à la migration) est le plus avancé. De là à penser que ces oiseaux peuvent aussi avoir une mue plus avancée que la moyenne de leurs conspécifiques, il n'y a qu'un pas.

[We know too that few immature Siberian forms go back to the breeding sites: those which make this migration are probably hormonaly more advanced and so perhaps more advanced in their moult sequence as well.]

- dès lors, les oiseaux de 2e été décrits par Rauste pourraient être des oiseaux "en avance sur la moyenne" ; on aurait là une explication au décalage apparent entre ton oiseau (qui, au point de vue de l'âge, finit son second hiver, ce qui correspond à une phase antérieure de quelques mois au "3.KJ (-Typ)" de Rauste) et la description que Rauste attribue au plumage de 2e été.

[The 3rd-cy birds described by Rauste might be "early" birds: the Israel bird (which finishes its 2nd winter) is some months earlier than the 3rd-cy type described by Rauste.]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

I do not believe a bird which has moulted the feathers to these anchor type pattern, to return to Finland with totally different types of feathers (like adult-grey). For what i think to be heuglini, see some pictures of mine:http://www.geocities.com/birdsnap/heuglini_win2.htm

- [une autre explication parait trop hypothétique : la mue du manteau et de certaines couvertures alaires interviendrait au printemps (en avril pour l'essentiel), ce qui expliquerait que ton oiseau ne montre pas cette mue mais que d'autres à peine plus âgés aient déjà bien mué lorsqu'ils arrivent en mai en Scandinative ou NW Russie. Mais je vois mal la mue de tant de plumes se faire pendant la migration !]

[Another hypothesis would be that the mantle and some coverts would moult during return migration (April, ie later than the picture) but I can't imagine such an important moult during the migration!]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

Neither do i.

Bon, tout ceci nous rappelle qu'on est loin de bien comprendre le déroulement de la mue chez ces grands laridés (à l'évidence, forte variabilité inter-individuelle : jusqu'à quel point ?). Ceci rappelle aussi qu'il n'est pas facile d'extrapoler un plumage d'hiver à partir de ce qu'on pense connaitre du plumage d'été (cas d'heuglini, où seuls les plumages d'été bénéficient d'une description détaillée, quoique peut-être biaisée, dans la littérature). Ceci rappelle enfin toute l'incertitude qui pèse sur les identifications réalisées sur les sites d'hivernage, quand aucune description précise n'est disponible : on est réduit à faire de la devinette en procédant par élimination et par rapprochement, ce qui laisse une plus grande place à l'erreur.

[All that reminds us: we are far from understanding the great gulls moult sequence; that it's difficult to extrapolate a winter plumage from what we think to know of a summer plumage (heuglini case, whose summer plumages are only described -descriptions perhaps biased- in the litterature); all the incertainty about ID made on the wintering sites when there are no precise descriptions available: we only guess, and so there is more risk of error...]

Et surtout, tes photos auront eu l'avantage d'illustrer aux yeux de beaucoup le fait qu'heuglini, forme "brune" en plumage adulte, montre des plumages immatures qui dans leur aspect général rappelent beaucoup ceux des formes "gris clair". En cela, heuglini se démarque totalement du groupe fuscus-graellsii, ce qui est un argument supplémentaire pour dire qu'ils sont spécifiquement séparés.

[The picture illustrate that heuglini -"brown" adult taxon- show "light grey" immature plumages and so is totally different from the fuscus-graellsii group, new argument to say that the 2 are not the same species.]

Réponse/answer from de Jan Mars Muusse à/to Pierre Yésou, 25·6·01 :

I think it's very difficult to use this picture of a not-ringed individual as a base to describe differeces between two groups, especially not when so much debat is going on about 'the age of the bird'. First, lets all agree on age, origine and representivity for a whole group of same birds sharing the same characteristics, before we start discussing diffences between heuglini and graellsii. Talking about graellsii: this kind of anchor pattern combined with pale bases of teh feathers may not at all be so uncommon in graellsii as people may think... For some pictures i took in Bahain (where barabensis, heuglini, cachinnans and fuscus are believed to winter) you can have a look at my site:

2cy cach: http://www.geocities.com/win1snaps/pages/cachinnans_win1.htm

2cy heuglini: http://www.geocities.com/win1snaps/pages/heuglini_win1.htm

3 cy heuglini: http://www.geocities.com/birdsnap/heuglini_win2.htm

Réponse de Pierre Yésou, 28·6·01 :

En tout cas, un second look ne me permets pas d'y voir une couverture juv. (au sujet de la présence de laquelle il adopte d'ailleurs une formulation moins affirmative qu'au départ). (Mais il est vrai que je ne sais pas si la photo à laquelle JMM fait allusion est une de celles dont je dispose ; j'en ai 2, il parle de la n° 4.)

L'idée de JMM - selon laquelle il y aurait côte à côte des plumes de même génération muées à quelques mois d'intervalle - est plausible mais incertaine (et improuvable sauf si les couvertures de 2e et 3e génération avaient un dessin nettement différent, ce dont on ne sait rien).

En tout cas, ses commentaires sur le bec et l'oeil sont discutables. D'après les photos de Limicola, les 2cy en été n'ont certainement pas en majorité le bec bicolore montré par cet oiseau ; ce n'est donc pas un bec typique de 2cy en début de printemps. Et, contrairement à ce qu'il dit, l'oeil est considérablement éclairci (contraste net iris/pupille).

Enfin, comment explique-t-il le dessin des tertiaires ??? Dommage, il ne parle pas de cet aspect totalement anormal pour un 2cy...

Complément de Pierre Yésou, 1·9·01 :

... En effet, pour soutenir qu'il s'agit d'un individu en seconde année calendaire, JM postulait que cet oiseau avait mué "most of the mantle, upper rows of scapulars, a couple of central lesser coverts, median covert # 1 and 2 to second generation. Then moult was arrested for migration south".

Qu'un juv. mue tant de plume dès son premier automne serait déjà spectaculaire, toutes (sous-) espèces confondues. Qu'un juv de forme nordique le fasse, alors qu'il migre forcément tôt (donc peu de temps pour muer avant de descendre) et qu'il doit gérer son énergie en fonction de cette migration (or la mue est une dépense d'énergie), paraît très peu vraisemblable.

Ce qui affaiblit fortement sa détermination de l'âge (et donne plus de poids à l'hypothèse 3cy avancée par PJD et moi-même). Partant, cela renforce ma suggestion antérieure, comme quoi la description des 2nd été donnée par Rauste ne s'applique probablement pas à l'ensemble des oiseaux de cet âge (et, de façon plus générale, les imms qui rejoignent les colonies nordiques en été sont probablement "plus avancés" que ceux qui restent sur les quartiers d'hiver).

accueil | liste chronologique | liste alphabétique | digiscope